Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Publications

Retour
Vers une révolution des relations internationales en Asie

Vers une révolution des relations internationales en Asie

par Jacques André Troesch, président d'ARRI.

Les dernières provocations du leader de la Corée du nord et l’affrontement entre les populations bouddhistes et musulmanes en Birmanie ont remis l’Asie sur le devant de la scène occidentale.

Ces événements ne doivent pas masquer la révolution beaucoup plus profonde des relations entre les principaux pays asiatiques. L’affirmation de la puissance de la Chine dans les relations internationales, l’inquiétude des nations asiatiques devant cette irruption de la Chine sur la scène mondiale et la montée de l’islamisme dans une région où vivent la majorité des musulmans dans le monde.

La Chine a abandonné sa vision traditionnelle d’un Empire du Milieu, centre de la terre peu enclin à vouloir chercher à étendre son influence à l’échelle mondiale. Ses revendications de faire de la mer de Chine une « Mare Nostrum », son refus de déstabiliser le régime de la Corée du Nord, l’entretien de tensions récurrentes sur sa frontière avec l’Inde, dont la dernière vient d’avoir lieu sur le plateau de Doklam, les avancées diplomatiques vis-à-vis du Népal, du Bhoutan, du Sri Lanka et des Philippines sont autant de sujets d’inquiétude pour l’Inde et le Japon.

Cette interrogation sur les intentions réelles de la Chine, dont le discours officiel est celui de la paix et de la coopération internationale, est d’autant plus grande que l’initiative « Une Ceinture, Une Route » traduit une volonté de s’imposer sur le plan économique tant en Asie qu’en Afrique et en Europe comme un partenaire incontournable aux dépens de l’Inde et du Japon.

Au-delà de la contestation permanente du tracé Mac Mahon de la frontière avec l’Inde, la priorité donnée par la Chine au Pakistan avec la création du « Corridor économique Chine -Pakistan » et au développement du port pakistanais de Gwadar montre la volonté de la Chine d’isoler son grand voisin et rival.

L’excellence des relations entre la Chine et le Pakistan se traduit en particulier sur le Cachemire où le Pakistan soutient une rébellion de plus en plus islamiste comme il le fait pour celle des Talibans, alors que l’Inde appuie le Gouvernement officiel de l’Afghanistan. Les craintes de l’Inde sont d’autant plus grandes que la multiplication des points d’appui militaires navals de la Chine se fait, non seulement en mer de Chine, mais aussi en Afrique de l’Est où vivent de nombreuses communautés indiennes.

Le Japon est de plus en plus inquiet de la volonté de la Chine de chercher sa marginalisation tant en Asie qu’en Europe. Le conflit de souveraineté sur les iles Senkaku, la neutralité bienveillante sur celui de l’ile de Sakhaline et la modération chinoise sur les tirs de missiles intercontinentaux nord-coréens en mer du Japon conduisent les autorités japonaises à chercher des partenaires dans la région.

Aussi, au-delà d’un renforcement de ses relations avec la Corée, le Japon se rapproche-t-il de l’Inde qui partage ses inquiétudes ? Dans cette perspective, ces deux pays ont lancé l’idée d’un « partenariat global et stratégique », facteur, selon le Premier Ministre Indien, de stabilité en Asie et dans le monde. De la même façon, celui-ci a lancé l’idée d’un « Corridor de croissance Asie – Afrique ».

A ces rivalités s’ajoute l’irruption du fondamentalisme musulman dans une région qui connaît la principale concentration musulmane au monde avec l’Indonésie (12,7 %), le Pakistan (11 %), l’Inde (10,9 %), le Bangladesh (9,2 %) soit près de 44 % des musulmans. La contamination du Wahhabisme en Indonésie, le djihadisme aux Philippines, les exactions contre les chrétiens sont autant de signes de la disparition d’un Islam jusqu’à présent relativement modéré et la montée d’un fanatisme, source d’inquiétude même pour la Chine et la Russie en Asie centrale.

Septembre 2017

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Les Etats-Unis cherchent-ils un affrontement militaire...

Les Etats-Unis cherchent-ils un affrontement militaire...

Les Etats-Unis cherchent-ils un affrontement militaire pour réaffirmer leur domination du...

25 octobre 2018
L'Union européenne serait-elle dépassée par l'histoire ?

L'Union européenne serait-elle dépassée par l'histoire ?

Par Jacques André Troesch, président d'ARRI... L’Union européenne (UE) s’est construite et...

3 juillet 2018
Pacte de coalition du gouvernement allemand

Pacte de coalition du gouvernement allemand

Faits marquants et commentaires vus de la France, par Robert Diethrich, président du Cercle...

25 mai 2018
Union européenne "quo vadis" ?

Union européenne "quo vadis" ?

Par Christian Lequesne, universitaire, ancien directeur du CERI (Centre d'études et de...

9 mai 2018
Déclin des institutions internationales ?

Déclin des institutions internationales ?

Par Jacques André Troesch, président d'ARRI...Au lendemain de la seconde guerre mondiale, les...

9 mai 2018
"Tout ce qui est excessif est insignifiant"

"Tout ce qui est excessif est insignifiant"

La brillante réélection de Vladimir Poutine est une éclatante démonstration de cette phrase de...

30 mars 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus